Découvrez « Les Eaux noires »

Feuilletez les premières pages du nouveau roman de Estelle Tharreau, Les Eaux noires.

 

Disponible aux formats papier & numérique le 7 octobre 2021...

 

Versions papier et e-book en précommande ici.


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Annick (jeudi, 07 octobre 2021 10:17)

    Magistral "coup de cœur" pour ce sixième roman. Jo restera un personnage inoubliable. Une mère qui va résister, malgré le désespoir de ce deuil qu'elle ne pourra faire qu'une fois l'assassin de sa fille retrouvé.

    Un bon thriller débute avec le choc d'une découverte macabre, poignante ou un crève-cœur comme ici. Ensuite l'ambiance a une très grande importance et l'auteure a su nous y entraîner, on navigue en eaux troubles d'un bout à l'autre du récit. Une atmosphère lourde, ombrageuse, l'impression d'être dans un brouillard épais constamment. Des protagonistes mystérieux pour lesquels la confiance et les non-dits ne sont pas d'actualité. Le doute toujours présent. Chacun des personnages est décortiqué, analysé avec minutie. Et la vérité qui ne sortira qu'au bout du chemin de la Baie des Naufragés. Jo y mettra une force surhumaine pour découvrir ce qui est arrivé à sa fille avec ce sentiment de culpabilité qui la ronge.

    "Coupable d'avoir laissé sa fille seule la nuit. Coupable de ne pas avoir compris qu'elle devenait femme. Coupable de s'être réfugiée dans une confiance aveugle. Coupable d'avoir laissé faire pour ne pas déplaire…"

    Voilà un thriller psychologique avec enquête qui nous tient en haleine du début à la fin. Une écriture à la fois délicate et percutante. L'énigme se déroule avec modération, plusieurs pistes s'ouvrent, plusieurs dommages collatéraux, des accusations innommables autour de Jo et sa fille.

    Estelle Tharreau est auteure de thrillers mais aussi de nouvelles d'anticipation que l'on peut télécharger sur le site des éditions Taurnada. Elle excelle dans ces deux genres. Je remercie vivement Joël Maïssa et les éditions Taurnada de m'avoir permis de lire ce titre.